Tous les trois ans, le fabricant de ferrures coulissantes Hawa Sliding Solutions organise un concours d’architecture pour les étudiants. Le défi portait cette année sur des solutions de Microliving-Apartments. Le projet lauréat présente des unités de logement de conception modulaire, constitués d’éléments préfabriqués en bois.

Une unité fonctionnelle avec cuisine et salle de bain au centre de la pièce divise les 23 m2 en différentes zones pour dormir, vivre et travailler.

Visualisation: Nathalie Birkhäuser, Roman Venzin

De petits logements, bénéficiant d’une infrastructure commune et situés au centre-ville, sont très recherchés à une époque où le nombre de ménages à une seule personne explose. On parle alors de Microliving. La sphère privée y est réduite au minimum. On rencontre par contre les autres habitants dans le Co-Working-Space de la maison, ou dans le Lounge semi-privé de la buanderie ou encore sur la terrasse en toiture. Un projet de Microliving-Apartments était au coeur des cinquièmes Hawa Student Awards. Sous le titre «Habiter ensemble tout seul», des étudiant-e-s en architecture de Suisse, d’Allemagne et d’Autriche ont été invités à cogiter sur un projet fictif de 250 à 300 micro-logements à implanter sur le site d’une gare routière à Zurich.

Le montage modulaire des unités de logement permet une préfabrication simple avec des éléments en bois.

Murs en béton et modules en bois

Nathalie Birkhäuser et Roman Venzin de la Haute école d’ingénierie du nord-ouest de la Suisse ont remporté la première place. Ils ont empilé les appartements dans une tour élancée de 97 mètres de haut dans le coin sud-est de la parcelle. Un bâtiment de deux étages y est accolé à angle droit, qui abrite notamment la gare routière. Les deux étudiants ont aménagé la tour en système modulaire. Les 264 Microliving-Apartments de 23 mètres carrés chacun sont tous composés par les mêmes éléments de base: un séjour avec une petite cuisine et une zone avec salle de bain et niche pour dormir. Seules deux unités par étage, à proximité directe de la cage d’escaliers centrale, disposent d’une chambre supplémentaire, tout en restant conçues de la même façon que les autres. La modularité ne détermine toutefois pas uniquement le principe de base des unités de logement du concours, mais également le mode de construction: la structure porteuse de la tour de 35 étages est constituée par un squelette classique de murs de refend porteurs en béton. Les murs sont distants de dix mètres et s’étendent sur trois étages. Six modules d’habitation entièrement préfabriqués y sont insérés, dont trois sont à chaque fois superposés. Ce système constructif permet une construction simple et rapide: dès que le squelette en béton pour trois étages est prêt, on peut y insérer les modules d’habitation avec une grue et fermer la façade en y ajoutant les éléments modulaires des fenêtres.

La coursive sert de lieu de rencontre

Intégration de la tour dans son contexte immédiat

Visualisations: Nathalie Birkhäuser, Roman Venzin

Liens

Hawa Student Award: www.hawastudentaward.com
Page spéciale et cahier spécial de Hochparterre: www.microliving.hochparterre.ch

Articles similaires

Écrivez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs à disposition sont marqués par un *.