Regrouper, empiler, jouer

Reto Westermann

Divers groupes cibles pour un même concept: les deux systèmes modulaires «Motirō», de la Haute école Lucerne, et «Pixel», de l’autrichien Bene, mettent tous deux un terme au mobilier mono-fonctionnel – ils sont à la fois tabouret, étagère, escaliers, table et encore bien d’autres choses, tout en un.

Un outil intelligent: Jokotai de OOPEAA

Tamas Kiss

Le célèbre bureau d’architectes finlandais OOPEAA oeuvre activement à la recherche et au développement. «Nous voulons explorer des potentiels et trouver des solutions optimales, qui répondent aussi bien aux aspects sociaux qu’écologiques de la durabilité, et qui affichent à long terme des perspectives économiques efficientes», développe le fondateur Aussi Lassila. Modulart lui a posé quelques questions.

L’esprit pionnier d’un pavillon scolaire

Lucia Gratz

L’ouest bernois appartient aux Grands Ensembles. Leur construction dans les années 60 avait posé un nouveau standard de développement urbain. La réalisation de ces géants résidentiels avait été suivie de près par la construction d’écoles et de jardins d’enfants. Et ce qui avait échappé à la planification a été compensé par des bâtiments provisoires de qualité – comme par exemple à Berne-Brünnen. Le complexe scolaire est aujourd’hui remis à neuf, mais son esprit pionnier demeure.

Brève implantation – longue durée de vie

Reto Westermann

Les constructions modulaires sont souvent destinées à des usages temporaires, mais elles n’on rien à envier aux constructions sur chantier en bois ou en dur questions qualité du bâti. Elles peuvent donc sans autres être déplacées plusieurs fois sur divers sites. Une solution durable, de plus en plus courante.

Des modules pour combattre la pénurie de place.

Ville de Zurich